Justice Transitionnelle & Traitement du Passé

Sylvia Servaes et Natascha Zupan
FriEnt | 2013

Justice Transitionnelle & Traitement du Passé
Document d'orientation

Comment une société qui vient à peine de sortir de la guerre, peut-elle faire face à son passé récent de violence ? Comment les individus et leurs communautés, gravement divisées et souffrant de traumatismes causés par la guerre et les graves violations des droits de l’homme peuvent-elles retrouver la confiance en leurs concitoyens et les institutions de l’Etat ? Comment peut-on retrouver un certain niveau de sécurité et de stabilité économique, reconstruire des valeurs communes, des structures politiques participatives et une identité inclusive ? Comment peut-on surmonter un passé caractérisé par la violence et façonner un avenir commun ? La transformation pacifique de sociétés post-conflit est indubitablement un processus long et complexe qui, tôt ou tard, devra faire intervenir l’ensemble des couches et des structures de la société. Toutefois, l’expérience acquise au cours des dernières décennies a démontré que le rétablissement de la justice et de l’état de droit, la mise sur pied de mécanismes de recherche de la vérité ainsi que de nouvelles relations sociales sont essentiels pour le processus. Le Procès de Nuremberg, les Commissions de Vérité du Chili, d’Argentine et d’Afrique du Sud, les réparations versées aux travailleurs forcés de l’Allemagne nazie et la réforme de la police et de l’armée de Bosnie-Herzégovine constituent autant d’exemples relevant de ce genre de mesures. Depuis le milieu des années 90, on dénomme de pareilles mesures les mécanismes de « justice transitionnelle ».

Grâce à ses divers mécanismes, le concept de justice transitionnelle offre des points de départ pratiques pour la planification des mesures d’un travail de développement axées sur la paix. Cette notion permet notamment aux acteurs étatiques et de la société civile de combiner et de s’assurer de la complémentarité de leurs activités respectives. Le choix et la combinaison de mécanismes à appliquer et le meilleur moment pour commencer dépendra du contexte spécifique du pays en question. En ce qui concerne les organismes de développement et de paix, ceci soulève entre autre la question de leur propre rôle, du choix des partenaires ainsi que de la conception et de l’élaboration du calendrier des activités.

La première partie du document d’orientation de FriEnt explique la terminologie et les concepts en rapport avec la justice transitionnelle. Cette partie identifiera également les défis et enjeux fondamentaux qui se posent aux organismes de développement et de paix.

La deuxième partie du document, le guide, s’adresse au personnel des organismes de développement et de paix et crée un cadre de référence sur la conception de projets/programmes en rapport à la justice transitionnelle. Le guide propose des questions clés pour une analyse contextuelle et la planification de mécanismes de justice transitionnelle distincts, se réfère aux expériences précédentes et offre de conseils pratiques.

Sprache
FR
Seitenzahl
33
Dateigröße
703,12 KB
Downloadname
FriEnt_document_d_orientation_TJ_frz.pdf